Informations pratiques

Parce qu’un enfant ou un adolescent malade ou accidenté reste un enfant ou un adolescent… 

 
Parce que tout enfant ou adolescent a droit à la scolarisation…
 
 
Le SAPADh permet de :
- Poursuivre les apprentissages scolaires des matières fondamentales.
- Adapter le rythme du travail scolaire aux contraintes de sont état de santé.
- Maintenir le lien avec son établissement scolaire habiruel et avec ses camarades de classe.
- Assurer une réelle continuité de la scolarité.
- Préparer le retour à l'école, au collège, au lycée sans décalage excessif dans les acquisitions scolaires.
 

Pour qui ?

 
Pour tout élève scolarisé dans un établissement du département du Morbihan dont la scolarité est interrompue pour une raison médicale ou accidentelle pendant une période de 2 semaines ou plus.
 
 

Par qui ?

 
Par des enseignants:
- En activité (prioritairement ceux de l'élèves),
- Missionnés par l'Education Nationale,
- Volontaires
 
Trois cas sont alors possibles si l'aval du Médecin Conseiller Technique est donné : 

1. Les professeurs de l'établissement sont sollicités par l'inspection académique et ce sont eux qui assurent la totalité des cours.
2. Si une partie seulement des cours est assurée par les professeurs de l'élève, le service d'assistance pédagogique à domicile des PEP 56 sera alors sollicité. Les enseignants du réseau de l'association interviendront en partenariat avec les professeurs habituels.
3. Si aucun professeur de l'élève ne peut assurer les cours, l'ensemble des cours sera assuré par le réseau des enseignants des PEP 56.

La famille doit attendre ensuite que les professeurs prennent contact avec elle pour organiser les cours.
 
 

Comment ?

 
L'élève est signalé au coordinateur du SAPADh par :
- Les parents,
- Le chef d'établissement, directeur d'école, enseignant, conseiller d'éducation ou médecin
- L'Éducation Nationale,
- Le professionnel du secteur médical hospitalier,
- Son médecin traitant. 
 
Puis le coordinateur du SAPADh prend contact avec :
- La famille,
- L'équipe pédagogique,
- Le médecin Conseiller Technique de l'Inspecteur d'Académie Directeur des Services Départementaux de L'Education Nationale.
 
Le coordinateur enregistre la demande et le médecin conseiller technique de l'Inspecteur d'Académie évalue les besoins et formule son avis précisant si l'état de santé de l'enfant nécessite l'intervention du dispositif.
Ensuite le projet d'aide pédagogique est mis en place par le coordinateur du SAPADh en concertation avec tous les acteurs concernés.
Le coordinateur du SAPADh organise un service de permanences d'assistance pédagogique dans les hôpitaux de Vannes et Lorient.
Si la famille dispose d'une mutuelle qui couvre le risque de rupture scolaire et qui prend en charge l'Assistance Pédagogique A Domicile, elle doit contacter directement sa mutuelle. Ensuite, s'installe entre la Mutuelle et les PEP 56 un partenariat pour que le dispositif d'Assistance Pédagogique A Domicile se mette en place le plus rapidement possible.
Site réalisé par Ecedi.